Construire mon bonheur

Voeux pour l'année 2017

 

Éditorial du Nouvel an
« Nous avons toujours la possibilité de bien vivre notre vie »

 

 Tout d'abord, comme tout un chacun, je voudrais simplement vous souhaiter du bonheur pour la nouvelle année 2017, déjà commencée.

 

 

 

Mais pourquoi pas sur ce site web, plus propice que d'autres pour en parler, vous transmettre quelques outils pour un meilleur accès au bonheur.

 

Je commencerai donc par une petite histoire qui pourrait, en l'absence d'une décision prise, se terminer en statue de sel.  

Et si le bonheur était une pomme, m’appartient-il de rester en dessous de l’arbre attendre que tombe la pomme dans ma main tendue ? Peut-être à côté de ma main ou peut être jamais ? Mon bonheur, c'est le mien, c'est à moi de le décider, de le choisir, de le construire. C'est à moi de lever la main, prendre un tabouret ou une échelle pour la cueillir le bonheur. Chacun est différent, chacun peut utiliser un moyen différent pour accéder au bonheur. Mais c'est à chacun d'en prendre les moyens pour y arriver.

 

Ma vie c’est la mienne. C’est en étant acteur de ma vie, que j'accéderai au bonheur et protégerai ma santé. C’est en étant acteur dans le petit univers qui m’entoure que je pourrai participer au nouveau monde qui se construit.

Surtout que je n'oublie pas d'être acteur. Ouvrir mes yeux et constater que j'ai la possibilité de choisir. Choisir d'être actif, ou choisir de ne rien faire et laisser passer le temps.

 

Toujours dire oui, et jamais dire non à chaque fois que l'on me demande quelque chose. Le choix du toujours faire plaisir aux autres, est-ce un réel choix ?
Mon choix ce n'est pas seulement choisir ce que je veux faire ou pas, c'est aussi choisir comment je veux le faire ? Si je le fais par obligation, cela risque d'être lourd à effectuer, source de fatigues et de stress. Par contre si je le fais avec enthousiasme en profitant de la convivialité avec les personnes qui seront là, ce sera pour moi une grande source de réconfort, et peut-être aussi du bonheur..

 

Même dans les pires moments, ceux les plus difficiles, je peux choisir de me faire aider, ou rester seul dans mes difficultés. Là aussi il y a un choix possible.

 

Je ne peux pas choisir le déroulement des événements autour de moi, mais choisir comment et de quelle façon je vais y participer ou me consacrer à autre chose.

 

Et puis et surtout, les choix les plus importants ne sont pas toujours dans les grandes choses. C'est aussi le petit sourire, le bisou à celui ou à celle qui est à coté de moi, le court SMS transmis en cours de journée.

 

Martin avait choisi d'opter pour une promotion dans son travail, pour apporter plus de finances à sa famille. Le travail était très prenant. Mais un jour sa femme désespérée, lui annonça son désir de partir.
Lui - « Comment, j'ai quitté mon emploi pénard pour apporter un confort financier, une maison, une belle voiture, un bateau pour toute la famille et des vacances au soleil ? ? ? »
Elle - « Mais tu es une vraie soucoupe volante, on ne t'aperçoit pas dans la maison. ! ! ! Tu file comme un comme spectre d'un endroit à l'autre. »
Lui - « Mais je n'ai pas choix, si je veux conserver ma place ».
Elle - « Mais tu ne te rends pas compte de tout ce que tu nous fais vivre ? Plus que du mépris, c'est de l'indifférence ! ! !»
Lui - (reste en silence dans un grand regard inquiet)
Elle - « Dans la journée je n'ai même pas un bisou, ni un regard attentionné. Jamais un SMS au milieu de tes longues heures de travail. Les enfants non plus. Dans la journée tu n'as même pas le temps de me dire 'Je t'aime', ni le soir me caresser le dos et me regarder avec amour ! ! ! !  et je ne parle pas du reste ! »

Ce jour là, monsieur Martin comprit que le plus important n'était pas dans les grandes choses, mais dans les petits instants de la vie. Il mit son réveil à sonner 20 minutes plus tôt, cela a été son choix. Et même un bon choix, puisque'il a pu à nouveau, prendre le temps de vivre. Dans la famille ce fût à nouveau le bonheur. Le bonheur comme avant.

 

BIEN SAVOIR, que dans les petites choses, ce sont bien plus que des petites étincelles de joies à partager, ce sont souvent des rayons de soleil dont chacun à besoin.

 

Essayons de ne pas oublier de construire,
les petits instants de bonheur.

 

Et pour reprendre une parole du Docteur Gérard Leleu, qui a exercé dans le Nord, et écrit de nombreux livres sur le thème de la santé et du bien vivre

 

« La seule réussite matérielle ne fait pas le bilan d'une vie. »

 « Nous avons toujours la possibilité de bien vivre notre vie. 
Les chemins sont multiples.
Chacun son choix, pour construire son bonheur." 

--------------------------------------------------------------

15 Novembre 2016
un nouveau livre aux éditions --> Thierry Souccar

cliquer-ici
Pour consulter les extraits de la présentation succinte, commencez donc par la  page14 qui est particulièrement explicite sur le thème abordé tout au long du livre. Ensuite, vous aurez le plaisir de découvrir le titre en première page. Pour ma part je n'oublierai jamais la souffrance des personnes soignées, ni les tranches de vies perdues et gaspillées pour rien, alors qu'au début du siècle dernier on avait déjà la réponse. Ceci est aussi et encore plus, une autre facette de cette réalité inacceptable, dans notre société qui se dit civilisée.

 

 Novembre 2016
Mois Sans Tabac

Rien n'est moins évident que de vouloir cesser de fumer, sans être accompagné. La vraie réalité de la situation, celle de  la dépendance, n'est pas celle du tabac en lui-même, mais celle des "adjuvants" qui sont ajoutés pour créer du goût, de la dépendance, donner envie de recommencer. En un mot ce sont les produits toxiques, ce sont ces poisons ajoutés qui conditionnent le fumeur comme un esclave de la consommation.
VOUS, fumeurs qui souhaitez arrêter, surtout ne vous culpabilisez pas, de ne pas y arriver. Il y a des arrêts de consommation, et quelquefois des chutes, mais le chemin est possible.  Le plus important, c'est d'avancer dans le chemin de la libération.

 Un chemin possible pour vous aider à vous libérer de cette dépendance
--> Le magnétisme et quelques extraits naturels de plantes et/ou oligo-éléments 
avec un coaching personnalisé: 06-07-66-02-97  

Parce que chacun est différent, 
Ce sera un accompagnement spécifique pour chacun.

------------------------------------------------------------------------------

OUI,

 

Ce soir 17 octobre 2016

 

après un incident technique   .
qui a duré 4 mois
la diffusion web reprend enfin.
Oui, mais avec des projets plein la tête !
--------------------------------------------------------------
avec un programme tout neuf, ce sont :
9 projets de conférences, durée 2 heures, pour cette nouvelle année 2016 - 2017 en soirée un jour de la semaine. (merci  de bien vouloir m'indiquer vos préférences de jours lundi ? mardi ? jeudi ? ou vendredi ? et horaires 18h?  19h? 20h?)  et m'indiquer votre thème à choisir en priorité
1- des vitamines dans ma poubelle et du poison dans mon assiette
2- Le petit déjeuner en 10 formules différentes
3- Le repas du midi pour mieux gérer ma santé
4- Manger pour me faire plaisir et gérer mon poids
5- La vie à deux avec le langage des émotions. Conséquences sur la santé.
6- Le coté affectif et relationnel de l'être humain avec ses conséquences sur la santé
7- Le stress, les chocs émotionnels, psychologiques, blessures ou contrariétés de la vie et les conséquences sur la santé.
8- Le harcèlement au travail  et les conséquences sur la santé. Comment faire comment se protéger ?
9- Le harcèlement en mileu conjugal  et les conséquences sur la santé. Comment faire comment se protéger ?

OUI, ces 9 conférences sont prévues  à Rennes en centre ville,
accès facile, à 150mètres de la station de métro "Sainte anne"

------------------------------------------

    


permanence tous les vendredis matins
au marché de  BRUZ
Contact et informations 
Didier Crochet Magnétiseur et Radiesthésiste
www.magnetiseur-rennes.com
Siret 489 062 075 R.C.S Rennes
Tél. 06-07-66-02-97

 


             

 

 Avec une poésie pour ce mois de mai.

Editorial du 2  Mai 2016

 

Et parce que le soleil, n'ose pas  nous montrer le bout de son nez, en ce début du mois de Mai, je me propose de vous faire parvenir un petit rayon de cette chaleur douce et ô combien agréable, qu'est celle de l'amitié. C'est donc un poéme extrait de mon premier livre, "Amitié Recue" aux éditions Opéra,  que je vous dédie pour agrémenter ce mois de Mai.

 

                        Un Ami

Un ami c'est une main tendue,
Un espoir au creux du désespoir.
Un ami c'est celui qui est là
Me comprends et me sourit.

Un ami c'est un regard ouvert
Dans mes souffrances.
Un ami c'est celui qui accepte 
Mes soucis, mes tourments.

Un ami c'est une écoute attentive
A mes peurs et à mes angoisses.
Un ami c'est celui qui ne dit rien
Quand rien ne va plus.

Un ami c'est un sourire 
Le jour de tristesse.
Un ami c'est celui qui me montre
Le chemin du bonheur.

Un ami c'est un espoir
Pour mes lendemains.
Un ami c'est celui qui donne
Courage et confiance.

Un ami c'est une certitude
Au milieu de mes doutes.
Un ami c'est celui qui me rassure
Sur le chemin de la vie.

Un ami c'est une réconciliation
Avec moi-même et avec les autres.
Un ami c'est celui qui m'ouvre
Les portes de la vie.

Un ami c'est un coeur ouvert,
Aux joies et aux chagrins.
Un ami c'est celui qui me dit :
Lève toi et marche, tu es libre.

                                            Didier
                            www.construire-mon-bonheur.fr
 
 
             .

 

  

 

 

 


Et le message que j'en retiens,
C'est celui que je souhaite vous transmettre :

"Lève-toi et marche, tu es libre"

(La reprise d'un texte de plus de 2.000 ans)
 

 

 

  

Editorial du 21 Mars 2016

 

 et si le printemps était un renouveau
le début d'une nouvelle vie ?  ?  ?

 

Frédéric LENOIR  (philosophe) :

"
Si chacun de nous change,

Le monde peut changer."

 "Petit traité de vie intérieureson dernier livre.

 

 

 

 

 Editorial du 8 Mars 2016

 

à l'occasion de cette journée,
en l'honneur des femmes,
et aussi d'un mieux vivre ensemble,
homme et femme,
je leur dédie cette poésie
écrite à l'attention de Françoise
qui doutait de sa beauté
et de sa confiance en elle. 

 

 

Françoise
La plénitude du Divin

 

La beauté d’une femme
N’est pas dans les canons de la beauté
Mais bien plus dans son âme,
Son sourire et sa capacité à aimer.

Aimer et encore aimer
Ouvre les oreilles et les yeux
A moi et à toi, dans l’intériorité,
Et le bonheur d’être heureux.

La séduction et la sexualité
Sont plus que l’accès au bonheur
Elles sont la plénitude et la saveur
De toute une vie partagée.

Bien plus qu’un instant de bonheur
C’est l’accès incontournable au divin.
Bien téméraire, et quelle erreur
Que choisir un autre chemin.

Aimer recevoir et donner
Construit la personnalité
Et le charme d’une femme.
De l’amour allume la flamme.

La beauté d’une femme
N’est pas dans les canons de la beauté
Mais bien plus dans son âme,
Son sourire et sa capacité à aimer.

.                                                                  Didier
                   www.construire-mon-bonheur.fr

 

 

 

Editorial de Janvier 2016

 

Passer
du stress au bonheur

 

Lorsque le relationnel du travail, celui des amis et celui de la famille s’y ajoutant deviennent un « combat constant », l’être humain s’épuise lorsqu’il n’est pas préparé à un tel déferlement.
« Le syndrome de burn-out ne survient pas chez n'importe qui » (1)

Le stress est une chose. L’épuisement appelé techniquement « Burn out » en est une autre. L’isolement de la personne joue un rôle prépondérant. L’absence d’un apprentissage à bien vivre avec soi-même et avec les autres aussi. Les tempêtes de la vie nous laissent parfois dans une situation difficile, si nous sommes insuffisamment préparés à tenir bon.

C’est alors que pour l’être surchargé, les amis s’éloignent, les collègues de travail prennent leur distance par peur de perdre leur place. La santé s’altère. C’est la dégringolade

Oui, il serait nécessaire qu’une autre éducation, ou qu’une expérience constructive, me fortifie et « me donne la force de refuser la médiocrité »(2)  de la vie. Me donne la capacité de « dire non » à tout ce qui me détruit.

=================================================================

Le Docteur Patrick Légeron, Médecin Psychiatre(1), nous parle d’un « combat constant » qui épuise, nous use et nous détruit, au  risque de devenir des victimes du processus environnemental. Ladite-chose me semble bien appréhendée par le Docteur Patrick Légeron(1), mais je souhaite aller encore plus loin que cette simple constatation du phénomène sociétal. J’insisterai donc sur une proposition qui me semble plus percutante :

« La vie n’est pas un combat » (3)

Je vous transmets donc ce message que j’ai directement reçu du Docteur Wilfrid Martineau, Médecin Chef au CHU de Nantes, au cours de ma formation pour un DIU au CHU de Nantes. « La vie n’est pas un combat(3)». J’étais élève avec un petit groupe de professionnels de la santé, qui chacun tentait de mieux comprendre les motivations de la détresse humaine. Ce message me semble avoir bien plus qu’une simple signification de mon attitude à tenir face aux différences et aux contradictions que je peux rencontrer dans ma vie de tous les jours.

Oui, ce message est bien plus qu’un chemin de vie, je le ressens comme une philosophie qui m’inspire encore plus aujourd’hui, dans la voie déjà tracée par Gandhi depuis longtemps. Oui, merci à vous, Dr Wilfrid  Martineau, de m’avoir aidé à marcher sur mon chemin de vie, un peu plus près du bonheur. Tenter de prendre une distance au-delà des violences qui font la une des journaux, essayer d’en extraire le fil conducteur, chercher à mieux voir la réalité du processus qui tente de me détruire.

Nous arrivera-t-il un jour d'être capable de  dire non à ce qui nous fait mal, et construire un autre monde plus humain ? Plus que seulement m’identifier à un mouvement d’indignation en disant « Je suis quelqu’un d’autre », je souhaite aller plus loin, et choisir de dire non. "DIRE NON" pour construire ma vie et aménager le monde qui m’entoure. Non pas dans la violence de la destruction, mais dans le calme et la sérénité d’une relation bienveillante.

Oui, la vie n’est pas un combat. Elle est un chemin de construction, un chemin que les yeux de mon cœur, et ceux de mon être intérieur éclairent, un chemin qui me conduit à voir les choses autrement. Face aux « événements récents vécus sur la planète »(4), ce message s’ajoutant à l’expérience parfois difficile de mes 67 ans d’existence dans la recherche d’un mieux vivre, me permet de cheminer vers un petit peu plus de bonheur dans mon être intérieur. Ce chemin, semble me conduire à « l’éveil » (5) proposé dans la pensée et la philosophie orientale.

 

Ressurgissant de mes souvenirs, la pensée du Dr Wilfrid Martineau, est que dans un combat, il y a toujours un gagnant et un perdant. Un lien de toute évidence perdu pour chacun des protagonistes. Une incertitude entre la vie et la mort. Une finalité qui ne construit pas le vivre ensemble, ni le bonheur bien au contraire.
« La vie n’est pas un combat(3)». Et ce sera mon dernier mot, Jean-Pierre.

 

En ce début d’année, c’est ce chemin de construction, ce chemin vers le vrai bonheur que je vous souhaite de rencontrer. Ce chemin vers l’éveil, ce chemin vers la plénitude de l’être humain dans le lien, dans la réunion et l’harmonie des quatre constituants de mon corps, que sont l’intellect, le cœur affectif, mon intériorité et le soma (la partie matérielle de moi, seule visible à nos yeux de chair). Et tout cela, avec « le lien social »(6), si nécessaire pour que la vie soit possible. « Un lien social », qui tout autant que la sève qui circule dans un arbre assure la construction continuelle de mon individualité. Un « lien social » nécessaire pour la vie, et indispensable pour mon bonheur.

 

« La vie n’est pas un combat
Mais un chemin de construction.
Liberté à chacun d’être artisan
de sa vie et du monde qui l’entoure ».

 

Je souhaite donc le bonheur à chacun de vous, lecteur de ce site web.

Le bonheur n’est ni un mérite, ni une gratification, mais un réel besoin,
Tout autant que l’oxygène pour respirer.

"Je vous souhaite le bonheur pour l’année 2016"

(1) citation de Patrick LEGERON médecin psychiatre à l’Hôpital St Anne à Paris, Fondateur de Stimulus, enseignant aux universités de Paris V et Genève, responsable du module « stress, santé et bien-être au travail », écrivain et conférencier. Stimulus est une structure indépendante, assurant des conseils dans le bien-être et la santé au travail.

(2)  extrait  page 142 de « Fraternité – Recueil de Poésies – auteur Didier »

(3) Citation du Docteur Wilfrid Martineau, Chef de service urgence psychiatrique en 2000 au CHU de Nantes. Aujourd’hui Chef du service psychiatrie secteur 2, sur la zone géographique de Nantes et les communes avoisinantes, pour un secteur d’environ 126.000 habitants.

(4) Des événements récents, manipulés par les médias, à décortiquer afin d’en appréhender les fils conducteurs pour tenter de m’éveiller à la réalité cachée.

(5) Dans la pensée orientale, l’éveil est cette capacité à voir la réalité cachée et la profondeur des choses. L’éveil est proposé comme un chemin vers le bonheur.

(6) expression souvent évoquée, dans les comptes rendus annuels des ORS, Organismes Régionaux de la Santé.

 

 ==================================================================

 

Editorial du 12 décembre 2015

 

Le petit déjeuner à Didier
Présenté à Coquelibio 35170 Bruz le 12/12/2015
Copieux, frugal et équilibré
Sans lait et sans gluten

 

Il est vivement de conseillé de Manger une banane, au début de la journée, voir directement au lever du lit. Mais je ne m’y suis pas encore mis. Pourtant ce serait très intéressant pour préserver un meilleur équilibre acido/base de mon tube digestif, et en particulier de l’estomac.

Je commence par préparer mon bol de flocon d’avoine.
- 3 cuillerées à soupe d’un mélange ¾ flocon d’avoine + ¼ flocon de riz
- éclater les grains dans le moulin à café de ma grand mère,  3 cuillérées d’un mélange de petites graines.  
(Quinoa, Lin brun, Sarasin décortiqué, Sésame, Lentilles, Tournesol)
verser le concassé obtenue dans le bol, et mélanger.
Verser du lait d’amande suffisamment pour que cela puisse gonfler. Remuer pour vérifier.
Y ajouter éventuellement une cuillerée de miel. (C’est meilleur pour les petits enfants !  et aussi les grands.)
(ne pas acheter les céréales dans des "boites en carton avec des marques" parce qu’il y a du sucre et d’autres choses … ,
mais se procurer des céréales en vrac magasin bio, seule garantie que celles-ci n’ont pas été irradiées. (en grande surface  de nombreux produits sont irradiés. Dans ce cas, les vitamines et les propriétés bénéfiques pour la santé sont altérées.)
1- Manger ma pomme : avec la peau et la pulpe. Trier les pépins, réserver.
Manger séparément les pépins en mastiquant bien. Le petit goût amer de la vitamine B17 doit apparaître. (si la pomme est petite j’en mange deux)
Pendant ce temps-là, la préparation dans mon bol a épaissit.
2- Manger mon bol de céréales.
il est important à chaque instant, et  à tout moment du petit déjeuner de prendre le temps de manger, parce que manger c’est aussi un instant de plaisir. Donc prendre le temps de vivre. Ceci est vraisemblablement l’ingrédient le plus important du Petit Déj. !
Me verser un demi-bol ou un verre de soupe 7 légumes (soupe maison ou soupe en pak de carton). Le faire tiédir ou le manger froid, chacun son choix. (Surtout pas de micro-onde !)
3- Manger ma soupe
Choisir un fruit de saison.
4- Manger mon fruit. Un  Kiwi, une tomate, du raisin, ou une poire  à mon désir du moment.
Les observations sont là, sauf exceptions, nous manquons tous de vitamines D.
5- Prendre une goutte de vitamine D versée sur la petite cuillère.
Nous sommes trop souvent stressés, voir dans le feu de l’action. De nombreux minéraux et oligo-éléments sont gaspillés par notre rythme de vie.
6- Boire la valeur d’une ou deux cuillerées à soupe d’eau de mer. Pour information, le plasma de Quinton fabriqué avec de l'eau de mer, est largement utilisé en Allemagne, pour économiser les petites transfusions sanguines.
(Je suis en Bretagne, il m’est facile de récolter de l’eau de mer, puis de la décanter en la versant doucement dans une petite bouteille en verre. Pour qui sait ce qu’est un isomère : une même molécule mais avec une structure physique différente, et aussi des propriétés différentes  -  il est facile de comprendre que le sel dissous dans l’eau de mer avec de multiples minéraux et oligo-éléments, soit plus bénéfique que le sel de mer cristallisé au soleil. (Ceci est confirmé par des observations récentes dont je ne disposais pas lorsque j’ai commencé, il y a quelques années.)

Exemples d’isomères :
- l’eau liquide et l’eau glacée - C'est lemême corps, la même formule chimique H2 0 mais avec une structure bien différente.

- Le lycopène de la tomate crue qui est très peu assimilé, et le lycopène de la tomate cuite qui est bio-disponible et très bénéfique pour la santé.

Ceci est mon petit déjeuner. C’est le mien. Il appartient à chacun de choisir le menu qui sera le sien, à la fois dans ses goûts et à la fois dans les besoins fondamentaux de bien de se nourrir. Mais un élément et un seul, demeure inéluctable, et commun à tous, celui de prendre le temps de bien manger le matin, je veux parler de prendre le temps de vivre.

Combien de gens partent au travail, faire leur journée, avec un ventre creux. C'est pour moi, un pied de nez à la santé du corps et des conséquences éventuelles à observer et à subir dans les années à venir.

 

 

                                                       Quoi donc dans nos assiettes ? 

      Oui, c'est une question que l'on m'a posé lors de la présentation de mon petit déjeuner
      avec des céréales bio.

      Des aliments irradiés         http://www.dailymotion.com/video/x2jsraz

      Des additifs alimentaires

                       Mais enfin, Quel but poursuivi  par nos industriels ? ? ?

      That is the question ! "Là est la question"

      Ma réponse personnelle, serait de vous demandez,
     Si vous souhaitez que l'on respecte votre santé ?
     Si vous souhaitez DIRE NON à tout se profile dans les mois et les années à venir
     notamment avec le CODEX ALIMENTARIUS ?

      le projet d'interdire la libre distribution des vitamines, en interdire la prescription
      l'interdiction d'utiliser des produits naturels pour soigner les plantes
      l'obligation d'utiliser des produits chimiques sur les plantes, 
      l'obligation d'utiliser des rayons gamma, sur les denrées alimentaires ...
      l'obigation aux agriculteurs d'acheter des semences OGM .

      Vous n'allez pas me croire, et je vous comprendrai,
       mais se profile l'obigation d'irradier tous les produits alimentaires
       y compris ceux relevant de l'agriculture biologique. Pour moi c'est un scandale !


      l'interdiction de vendre, de commercialiser et acheter des graines en dehors du commerce.
      (loi votée en France très discrètement entre les chocolats de Noël,
      et les coupes de chanpagne du nouvel an)

 

       La situation est là.
       Tout se profile pour restreindre notre liberté de choisir ce que nous voulons consommer.

                Voulons-nous  DIRE NON ?                           Voulons-nous DIRE OUI ?

 

 

 

 ===============================================================

 

Editorial du 25 novembre 2015

 

Ecologie de la vie humaine
C.R. après le Salon Bio de GUICHEN

 

Le salon BIO de GUICHEN du 10 et 11 septembre 2015 a été une réussite, avec des conférences sur la santé, et des informations pour mieux prendre soin de soi.

Concernant notre alimentation, très influencée par notre société industrielle, nous nous écartons inexorablement de nos réels besoins. De plus avec les nombreux additifs qui commencent tous par un « E » ce sont de plus en plus de produits toxiques qui s’accumulent dans notre corps. Ces toxines ont besoin d’être éliminées, et celles dans nos assiettes et  nos boissons évitées au maximum.

Bien choisir ce que je souhaite manger, éviter les boissons avec du sucre et/ou avec de l’aspartame, n’est pas toujours évident.

Pour les personnes allergiques, les produits laitiers sont à modérer ou à éviter selon les nécessités de chacun. Il en est de même avec le gluten pour tous les produits issus du blé, que sont le pain, les pâtisseries, les pâtes … :

Le sucre est aussi une autre dépendance, tout autant que l’alcool et le tabac. Le plus pire c’est bien le sucre. On en trouve même dans des produits où on ne s’y attend pas.

Les glycotoxines, sont un autre « poison » pour notre corps. Celles de nos aliments grillés dans la poële ou sur le barbecue, et celles fabriquées par notre corps.

Nous récupérons aussi, ici et là du fluor, du mercure, du plomb, et nous fabriquons aussi des radicaux libres. Tous aussi bien les uns que les autres, autant toxiques et générateurs de dysfonctionnements et quelquefois favorisant des maladies.

Pendant ce temps-là de nombreux éléments vitaux et nécessaires pour notre santé, sont aux abonnés absents.
Je veux parler de :
1-  La vitamine C avec un manque de consommation de fruits en suffisance.
2- La vitamine D avec des expositions au soleil, trop intense durant les vacances au risque de brûler la peau, et trop rare lorsque me soleil est moins agressif.
3- Le soufre n’est plus dans nos assiettes. Quelque fois dans la marmite avant la cuisson, mais avec la cocote minute le soufre tout autant que de nombreux autres nutriments essentiels, sont détruit par la haute température.

Si actuellement on parle de plus en plus d’une cuisson à température douce, c’est bien plus qu’une simple mode. C’est une réelle nécessité relevant de la santé publique. Remarquons au passage que ce sera aussi un bouquet de saveurs de l’ancien temps. Un retour aux sources. Celui de la cuisine mijotée au coin de la cheminée, dans une marmite en fonte sur petit lit de braises.

4- Le magnésium n’est pas en quantité suffisante dans notre alimentation.

5- Les épices et condiments comme l’ail, le persil, le thym, le romarin, le laurier, le curcuma, le curry etc. ne sont pas là, et les micro nutriments nécessaires non plus.

6- Nous mangeons trop de viandes et pas assez de légumes verts. Les excès viandes de rouges seraient de plus en plus à éviter. Trop de pommes de terre, patates, purée, mousseline, ships, frites, pommes sautées à toutes les sauces ... c'est trop. Et trop c'est trop parce que cela ne laisse plus de place aux haricots verts, aux choux, aux poireaux, aux carottes, aux tomates etc.  ...

Le ration 20/80 serait un bon ratio, si c'était 20% de viande et 80% de légumes.
Mais c'est trop souvent l'inverse.

Rien ne va plus, faites vos jeux !
Préparez-vous à changer votre alimentation pour une meilleure santé.

Aujourd’hui dans  notre société moderne, nous mangeons moins bien qu'hier et sommes en plus mauvaise santé qu’au début du siècle dernier. Pourtant, il y a plus de vingt siècles, Hippocrate nous en parlait déjà dans son célèbre adage à « Que ton aliment soit ton médicament »

Pour trouver une solution adaptée à vos besoins, plusieurs possibilités s'offrent à vous.

Votre médecin de famille, un nutritionniste, un naturopathe, un magnétiseur ! à votre choix.

Avec la radiesthésie et le magnétisme il  est possible de rechercher les dysfonctionnement et de ré équilibrer les énergies. Envisager une petite modification personnalisée dans les habitudes alimentaires et / ou un complément éventuel pour vous accompagner dans le soin ou tout simplement vous apporter les micros nutriments manquants dans votre assiette.

(renseignements au 06-07-66-02-97 entre 11h et 19h, et intervention possible, à domicile ou à distance. Didier Crochet Radiesthésiste et magnétiseur 35170 Bruz)

 

 ===================================================================

 

 

Editorial du 23 septembre 2015


Ecologie de la vie humaine

Un être humain agressé de toute part

 

Rendez-vous au "Bar à Parlottes", 
Salon Bio de Guichen 35580
dimanche 11 septembre de 16h à 17h
.

Le monde qui nous entoure, que ce soit le sol, que ce soit les rivières, que ce soit les nappes phréatiques et les océans, tout est pollué. Il est de plus en plus difficile de se nourrir correctement. Le ciel est une vraie poubelle au-dessus de notre tête, avec environ 2.600 ou 3.000 satellites et approximativement 7.000 détritus spatiaux. Dans notre société moderne, avec des aliments industriels, et une fuite en avant, vers une cuisine de plus en plus rapide, s'installe un réel mal être indéfinissable. Bien pire encore, un mal être dont il n'est pas facile d'en prendre conscience. Le plus pire, c'est que les aliments sont bien plus avalés, que savourés par manque de temps. Il est est de moins en moins possible que le repas soit un instant de convivialité et de plaisir. C'est aussi, le manque de temps de penser à soi. L'absence du bien vivre avec soi-même et avec les autres. Et bien évidemment par conséquence, la santé n'est plus au rendez-vous. 
Notre monde relationnel est de plus en plus concurrentiel, orienté vers la rentabilité et la productivié. L'ambiance est de plus en plus individualiste pour réussir. Une réussite parfoi inhumaine.  L'environnement sonore avec un bruit devenu une drogue, dont personne ne peut plus ni se soustraire ni se passer, fait lui aussi que l'être humain d'aujourd'hui, n'est plus celui des générations précédentes. La santé et le bonheur ne sont plus au rendez-vous. Là aussi.

----------

1- Une écologie d'un mieux se nourrir

Cuisiner en chaleur douce
pour mieux préserver la qualité des aliments 

 En reprenant les idées
de Marion Kaplan, Bio-nutritioniste
et celles du Professeur Henri Joyeux cancérologue

 Préserver la saveur naturelle des aliments, sauvegarder les propriétés nutritives des éléments constituants dont nous avons besoin pour notre santé, c'est le défi que s'est lancé Marion avec son Vitaliseur.

Allier une préservation des saveurs à un meilleur goût dans notre assiette, permettre à un bon équilibre alimentaire, protéger notre santé, voir la rétablir c'est le résulat surprenant pour tous ceux qui ont choisi de cuisiner avec la Vitaliseur. Cliquer ici.

Cet équipement avant-gardiste, sera évoqué dans l'objectif principal d'éviter au maximum, les glycotoxines qui causent de nombreux désagréments dans notre santé. Mais aussi de retrouver le bon goût de la cuisine de nos grand'mère, dans une  marmite au coin du feu.
Un parrainage vous sera proposé, si vous le souhaitez, pour acquérir plus facilement le "Vitaliseur".   

 ------------ 
2- Une écologie de mieux se protéger

Se protéger avec les anti-oxydants

Choisir de me préserver des pesticides, des toxines et des métaux lourds que nous rencontrons  dans notre alimentation industrialisée.

Il ne nous est pas possible de vivre sans  respirer l'air qui est polluée, pas possible de boire sans ingérer des pesticides et autres éléments toxiques comme le fluor présent dans l'eau du service d'eau. Il est difficile de consommer des boissons sans aspartame, pas possible de consommer des aliments totalement indemnes puisque tous les sols sont pollués.  
Il ne ne nous est pas possible d'arrêter de boire, pas possible d'arrêter de manger, pas possible d'arrêter de respirer, pour éviter la pollution extérieur quue nous ne pouvons pas contrôler.
Mais il est possible, à la fois de se protéger des produits toxiques dans les aliments que nous consommons, et il est possible d'en éliminer un grand nombre,  avec des  a
nti-oxydants comme le Curcuma et le Camélia Sinensis et le Chlorella.
Oui, il est possible de se protéger avec des compléments alimentaires, et c'est un chemin vers une meilleure santé. Un parrainage vous sera proposé,  si vous le souhaitez, pour profiter plus facilement de la gamme de compléments  "Well And You" .

  

 

 

 Éditorial du 16 Août 2015 

Le vivre ensemble

  

Nous parlons beaucoup plus de l'égalité des ressemblances, que des bénéfices de nos différences, je voudrais donc aujourd'hui, évoquer le bonheur de nos différences.

il serait vrai  que "L'ennui naquit un jour de l'uniformité", selon Antoine Houdard de la Motte 

Mais Bien plus encore, nos différences ne sont pas seulement une source de différence de niveau social et culturel, et apparemment donc la création d'une échelle sociale, mais principalement une complémentarité nécessaire. Une complémentarité dont nous avons réellement besoin. Si tout le monde était ingénieur, que se passerait-il dans notre société ? 

Notons tout simplement qu'il est peut être plus ingénu de penser que chacun a besoin des différences des autres. Qui nous donnerait du pain ? Qui nous donnerait des pommes  ? Si tout le monde était ingénieur

"Nous n'avons qu'un seul point commun
Celui de la richesse de nos différences. 

 Et c'est en communiquant,
que nous allons  multiplier cette richesse.

"La richesse du bien vivre ensemble."

auteur:  Didier webmaster du site www.construire-mon-bonheur.fr, auteur et conférencier  

 

 

 

 Éditorial du 20 Juillet 2015 

Pour une écologie de la vie humaine

 

 Lorsque l'on parle de l'écologie, il est courant de penser au prime abord, à la pollution de l'air, aux pingouins et aux ours polaires qui bientôt ne disposerons plus de la banquise pour poser leurs pattes ! Catastrophe ! ! ! 

Lorsque l'on parle de l'écologie, il est courant de parler de la pollution des eaux souterraines, des pesticides dans notre alimentation ... 

Il est trop fréquent d'oublier de parler de la présence de l'aluminium, de mercure  et de bien d'autres composés  chimiques ajoutés dans notre alimentation moderne. Les additifs ayant des propriétés cancérigènes, les additifs ayant des propriétés stérilisantes ne sont pas une exception, ni d'une rareté. Ensuite ce sont des personnes malades sans raison parrente; ce sont des couples qui n'arrivent pas à avoir des enfants ! 

Et, tout cela n'est pas sans suivre une progression inquiétante.

Depuis les années  45 et 50 du siècle dernier, avec les progrès de l'agriculture, avec l'essor de l'industrie alimentaire, malgré les progès de la médecine, nous sommes bien plus malades qu'avant. Utopique mais vrai. Le trou de la sécurité sociale ne se pérennise, ni ne s'approfondit de plus en plus par le seul hasard des meilleurs soins proposés.

S'il nous était possible de nous alimenter comme comme nos ancêtres du début du siècle dernier, nous serions en meilleure santé. Nous sommes tellement projeté en avant, dans une course effeinée, dans une fuite en avant qui nous éloigne de plus en plus de la nature que "Rien ne va plus" il serait même semble-t-il trop tard de "Faire notre jeu"

"Faites vos jeux, Rien ne va plus"

 

TOUT CELA EST VRAI, mais ce n'est pas tout !

La pollution, n'est pas que chimique; elle aussi comportementale.

Les drogues que sont le bruit pour encore plus fuir la réalité de venue insupportable, le rythme incessant à la recherche d'un stress pour se donner l'impression d'être encore plus actif, le travail pour s'y noyer et éviter de se rencontrer soi-même, 

. Tout cela, même parfois, simplement pour une fuite en avant. Une fuite qui fera qu'un jour, trop près de la finalité temporelle, tomberont les questions existentielles et l'apparence d'un manque de sens dans la vie.

Oui, bien évidemment, mais il y a des solutions possibles !
- suite dans les semaines à venir  -

Ceci est le prélude d'un nouveau module
qui fera l'objet de cafés citoyens
et conférences à la rentrée.

 

 

 Éditorial du 1er Juin 2015 

Vieillir en bonne santé

 

Le bonheur c'est la santé. La santé c'est le bonheur. "Mais pour combien de temps" selon le réparti de Money-Drop à la télé.

Mais pourquoi donc croire ou prétendre qu'avec l'ancienneté doivent forcément survenir les douleurs, les souffrances et les maladies invalidantes! Non, Ce n'est pas automatique.
Certaines personnes, sont parfois en meilleure santé en fin de vie, qu'auparavant.

"La grande fatigue continuelle, les souffrances articulaires du matin, l'impression d'être arrivé au bout du rouleau et les maladies se succédant, alternées d'hospitalisations en urgence c'est du lointain. Tout cela c'est du passé, maintenant les ennuis de santé ne sont plus là, et je prends soin de moi. Merci à la santé."

vient de me confier un ami souriant, qui s'approche bientôt des 70.

- "Alors donc, tu serais en meilleure santé qu'à 50 ans?" je lui demande.

- "Bien plus que cela, à 20 - 30 ans  je pesais 58 kilos pour 1,76m et je souffrais d'asthme assez souvent, même parfois sans causes extérieures . J'ai assez souvent vu passer des nuits sans dormir. Mais je n'avais pas trouvé le bon docteur, depuis, je n'ai plus d'asthme du tout si j'évite la fumée des autres et les ambiances pleines de poussières. En fait ces exceptions, ne sont plus de l'asthme, mais principalement "un nez qui coule."  De 35 à 50 ans les lumbagos à répétition, lorsque ce n'était pas des douleurs articulaires ici et là, pour un oui ou pour un non, et une grande fatigue continuelle, c'était le lot de ma vie de tous les jours. Croyez-moi, aujourd'hui, je n'ai pas du tout envie de regarder dans le rétroviseur. Bien évidemment j'ai toujours deux vertèbres qui se touchent avec une absence de cartilage sur le côté, mais aujourd'hui je ne sais même plus si les vertèbres L5 et S1 sont encore là, parce que je ne les sens plus du tout."

- "Cà c'était hier, maintenant c'est autrement !"

- "Donc je vieillis en bonne santé."

- "Mais tu dois bien être obligé quand même de faire attention à ne rien soulever avec ton dos ? prendre une tartine de médicaments pour tenir debout ?"

- "Non, pas du tout. Certes la force physique est un peu moindre, mais je me sens vraiment en meilleure santé. Maintenant depuis 2005 je pèse 75 kilos, je me sens beaucoup mieux et soulever un sac de ciment de 50 kilos, ne me fait pas peur du tout."

- "Et il ajoute comme en conclusion:"

"Quand j'étais jeune je conduisais mon corps.
Maintenant je l'écoute, et il m' emmène encore plus loin.
C'est peut-être le secret de la santé."

 - "Et peut-être aussi le secret du bonheur" je me permet d'ajouter. 

 

------------------------------------------------ 

 

                           à 60 ans cela a été pour moi, le début d'une nouvelle vie. C'est la possibilité de m'investir dans mes activités associatives. Le temps passe vite, beaucoup trop vite. Parfois je me demande si je vais avoir le temps de faire tout ce que j'ai projeté dans ma petite tête. 

C'est vraiment le bonheur de faire ce qui me plait.

( module en cours de développement
avec les petits truc utiles pour prendre soin de soi )

 

 

 Éditorial du 18 Mars 2015 

Le bonheur

 

Le bonheur, est bien ce que souhaite chacun, aussi bien pour ses amis, que pour lui-même. Mais nous faut-il courir après? Le titre de l'album "A la poursuite du bonheur" de M. POKORA, pourrait nous le faire croire.

Par contre, le philosophe ALAIN, nous dit  “Le bonheur n’est pas quelque chose que l’on poursuit, mais quelque chose que l’on a."

C'est aussi sur cette idée, que mardi 24 mars au cours de la conférence sur le thème de "La vie à deux", nous évoquerons, cette richesse intérieure que nous n'explorons pas suffisamment. En prendre conscience est une réalité qui met de la couleur dans mon existence, et me permet de mieux partager ma vie avec les proches autour de moi. Et concernant la vie à deux, c'est fondamental !

 

 

 

 Éditorial du 8 Mars 2015 

Le 8 Mars, c'est le jour de la défense du droit des femmes.
Lundi 9 mars 2015n Angélique Veillard  Thérapeute Psychosomatoanalyste et Sexologue réagit vivement
 aux propos du Député PS Dominique Raimbourg pour  dire NON, et défendre la cause des enfants victimes de pédophilie. Que ce soit une pédophilie familiale ou avec un inconnu dans la rue, un crime c’est un crime.
Il y a deux ans, c’était aussi une femme le 17 mars 2013, une bretonne,
Le docteur Irène Frachon pour dénoncer le scandale du Médiator.
Dans la nuit du
10 au 11 Mars 2015, c’est une cinquième médaille d'or remporté au Canada en 5 courses aux championnats du monde de Handisport. Bravo à la française Marie Bochet !


Bravo les Femmes !

Vive les Femmes !


Pour un mieux vivre ensemble

 

 

 

 Éditorial du 20 Février 2015 

 Bien plus que la seule liberté d'écrire et de dessiner, je pense volontiers qu'il y a aussi la fraternite républicaine, cette chaleur humaine qui donne du bien vivre ensemble. Nous avons pu apprécier la solidarité autour des événements du mois dernier. Nous avons su nous rassembler et dire NON à l'ignominie.

Et si Socrate disait que "L'origine de tous les maux, c'était l'ignorance", je crois volontiers qu'il nous appartient de mieux connaître ce qui peut nous aider à se comprendre et trouver un mieux vivre ensemble. La peur et les inquiétudes sont souvent source de souffrances, et de violences.
La première des connaissances à apprendre, est peut-être celle de soi. J'ai des inquiétudes, des peurs, des icompréhensions avec les autres, des souffrances ... etc. Comment vivre avec ? A partir de cela, il me sera sans doute, plus facile de construire mon bonheur.
Socrate avait relevé cet écrit sur le fronton du temple de Delphes --> " CONNAIS-TOI,  TOI-MÊME" Cela m'interroge, et je me demande si la construction de mon bonheur  peut se faire, sans commencer par mieux me connaître?

 

 

  Éditorial du 19 Janvier 2015 

 

Je suis français, parce que je suis né en France.
Je ne  suis pas musulman, parce que ce n’est pas ma religion mais je la respecte.
Je ne suis pas policier, parce que ce n’est pas mon métier mais je les soutien de tout mon cœur. Victimes du devoir face au terrorisme inacceptable.
Je ne suis pas client de l’Hyper Kacher, parce que ce n’est pas mon magasin de proximité que je puisse fréquenter, mais ma pensée est de tout cœur avec les victimes de la barbarie du terrorisme.
Je ne suis pas un écrivain avec des mots violents, ni un dessinateur avec des critiques acides, mais je suis horrifié qu'ils ont pu être victimes du terrorisme. 
je ne suis pas tout cela, je ne suis pas eux, mais je suis avec eux dans un profond respect.

Le respect des autres tout simplement

 

Je dis NON à la BARBARIE des armes.

Je suis volontiers dans la lecture de Montesquieu qui écrivait « Vérité en deçà, erreur au-delà » et dans celle de Gandhi qui disait « Lorsque nous critiquons, il faut le faire avec une humilité et une courtoisie qui ne laisse subsister aucune amertume. ».

L’affirmation de Montesquieu m’invite à m’interroger sur deux questions fondamentales :

1-       La vérité est-elle universelle ?

2-      La liberté de penser par soi-même, dont je suis heureux de profiter, est-elle possible pour les habitants de la planète qui n’ont pas eu mon éducation ?

3-      La violence des mots, la violence des écrits et des dessins, ne serait-elle pas comme une étincelle susceptible de provoquer un embrasement dans des violences collectives ?

4-      Dans le journal de 20h du dimanche 18 janvier 2015, au cours d’une enquête 44% des français se seraient exprimés pour que l’on cesse de faire des caricatures sur Mahomet.

  1. Est-ce le souhait de se respecter les uns et les autres ?
  2. Ou la volonté de construire un vivre ensemble avec Gandhi :
    "Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde." 

 

 

Discours de Malala à l' ONU à l'égard de la violence 

 "Vêtue du foulard de Benazir Bhutto, ancien Premier ministre du Pakistan tuée dans un attentat le 27 décembre 2007, Malala s'était montrée exempte de tout sentiment de revanche contre ses agresseurs. Elle avait même dit qu'elle souhaitait que leurs filles aillent à l'école." 

 Malala s'est montrée déterminée : 
"Nous ne devons pas oublier que nos frères et soeurs espèrent un avenir brillant". 
Elle a aussi affirmé que les talibans "voulaient [la] réduire au silence mais ils ont échoué".

 

 

  Éditorial du Nouvel An 2015 

  Bonheur, Bonne année et Bonne santé sont les expressions habituelles que nous utilisons en cette occasion festive de la nouvelle année.  

Nos souhaits intérieurs, même s'ils ne sont pas toujours exprimés, sont l'espoir de vivre dans un monde meilleur. Nous souhaiterions aussi un travail pour chacun, plus de justice et plus de partage. Plus d'égalité aussi pourquoi pas !

Notre désir d'un autre monde, celui d'un monde meilleur est éternel.

Hier, Gandhi nous disait :
"Sois le changement que tu souhaites voir"

Aujourd'hui la Loi d'Attraction m'invite à la fois :
1- à une pensée constructive de ce que je désire

2- à en prendre les moyens.

Mes voeux, à vous lecteurs de ce site, 
seront donc de vous inviter en toute conscience
à construire le monde que vous souhaitez autour de vous.

Là est peut-être aussi, une source de bonheur !

                                                 

Du nouveau à lire dans la rubrique "d'Amour et d'Amitié

                                                                .

Éditorial de Noël 2014 

 

 

 

 

A l’occasion de cette fête, pour nombreux d’entre nous, c’est la joie et le plaisir de se rencontrer au niveau de la famille et des amis les plus proches. C’est avant tout un lien social qui se resserre et se manifeste bien souvent autour d’un repas et de cadeaux pour exprimer. C’est alors que le ressenti d’être bien entouré et le bonheur d’être ensemble renforcent le sens de la vie. Cela fait du bien et crée du bonheur.

 

Il y a aussi ceux qui ce jour-là ne verront personne. Certains m’en ont parlé avec un petit grain de tristesse en me disant « C’est comme çà ». Un petit mot d’amitié, un SMS ou un appel téléphonique leur apportera une étincelle de joie et de réconfort.

 

Sur ce thème du vivre ensemble, autour de l’amitié, une nouvelle rubrique va être ouverte sur ce site. Sous le titre « d’Amour et d’Amitié », ce sera une succession de différentes photographies d’une tranche de vie éclairées ou ranimées par un geste d’amour ou d’amitié, au-delà des instants plus difficiles.

 

MERCI donc à vous de bien vouloir partager des événements que vous avez pu vivre ou voir autour de vous.  Cliquer ici.

 

 

 

 

 

Éditorial du 28 novembre 2014

 

Nouveau défi - nouvelle formule

 

La réunion du mardi 25 Novembre a été très riche dans les échanges entre les participants. Le problème de la violence vécue, et souvent sans en avoir vraiment conscience, est un réel enjeu pour notre société. Un apprentissage à un mieux vivre ensemble, notamment avec le respect et un langage convivial a été nettement souligné par les participants en fin de réunion.

Afin de pouvoir équilibrer le budget des conférences, nous demanderons à chaque participant de s’inscrire par SMS sur le 06-07-66-02-97, ou par mail à partir du formulaire de contact sur ce site.

 

 Éditorial du 22 octobre 2014

 

 Alors qu'il nous arrive de nous demander 

ce qui est le plus important dans la vie,
MALALA toute jeune étudiante au Pakistan
aurait bien pu nous en donner la réponse:

"être heureux" 

Cette citation je viens de la trouver avec GABRIEL
dans la présentation de cet exceptionnel Prix Nobel à 17 ans 
              -->  Malala   dans une Tribune Libre sur AgoraVox
   
avec le titre           " L'enfant et les Barbares"

 En 2014 Malala  à l'âge de 17 ans obtient le prix Nobel de la Paix

 

 

Éditorial du 2 septembre 2014

 

"Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale
d'être bien adapté à une société malade."

   pensée orientale de      Jiddu Krishnamurti


Ce sont souvent des amalgames qui nous font perdre pieds,
Ce sont des confusions savamment entretenues qui nous perturbent,
Dans cette société malade, y ai-je ma place ? 

1- à plusieurs reprises, j'ai pu entendre dire :
"Elle est gentille mais elle ne se laisse pas faire."
Alors je me demande si "être gentil"  est synonyme de  "se laisser faire".
Je pense qu'il doit être possible,
de dire calmement  "NON" à ce qui ne me convient pas, 
sans pour autant perdre mon caractère sociable.


2- Lorsque quelqu'un est énervé et exprime des violences verbales sur son entourage, alors, il est fréquent de dire : "ll est en colère".
Mais la colère c'est quoi? Ce n'est pas forcément de la violence!
La colère c'est une grande contrariété.
il est également  possible d'exprimer calmement son mécontentement.
Savoir rester calme, et donc maître de soi, c'est une marque de respect pour les autres. C'est aussi une marque de respect pour soi-même. 

3- il n'est pas facile de distinguer le désir et le besoin.

4- la confusion est souvent réelle entre le plaisir et le bonheur

5- Rien n'est facile, mais tout est possible
pour construire un bien vivre ensemble,
avec un peu de réflexion
et une concentration sur soi.

Refuser ce qui ne me convient pas,
c'est peut-être la possibilité
de faire changer ce qui m'entoure.

La bonne santé santé mentale
serait peut-être, de savoir refuser l'inaceptable,
pour en revenir à la pensée de Jiddu Krishnamurti

 

Éditorial du 15 Août 2014

 

Bientôt la rentrée.

Des réunions d'informations sur le thème du vivre ensemble seront programmées pour l'année à venir. Dans l'immédiat il en est prévu une sur le thème des violences familiales

le 25 novembre 2014 à Carrefour 18 
Rennes - Métro Henri Fréville
DIRE NON AUX VIOLENCES CONJUGALES

. Pour une communication plus agréable et plus facile sans se disputer, nous évoquerons les possibilités du langage LDE, pour plus de convivialité en famille et moins de violences dans les échanges verbaux. 

( voir  le détail dans la rubique "Agenda  et Programmes" )

 
-------------------------------------------------

 

« La plus grande force dont puisse disposer l'humanité
est la non-violence.
 » 
Gandhi 


« Rien de ce qui est établi par la violence
et maintenu par la contrainte ne peut durer
 »   
Léon Blum

 « Je ne peux admettre la violence,
même contre la violence.
 » 
Roger Martin du Gard            

« Rien ne pourra remplacer l'élan du cœur,
une poignée de main, un sourire.
 »  

Jacqueline Kelen  :   (Ouest France.  Supplément : "Le temps de vivre" octobre.  2003)                                        Jacqueline Kelen est l'auteure de nombreux livres. 

 

Pour emmener le débat sur les violences dans notre société,
Et donc trouver les moyens de les diminuer,        
Je dois constater que le savoir vivre ensemble, celui qui manque le moins,
C’est bien celui de  la connaissance de soi.    
- Qu’est-ce que je veux ?
- Quel est mon désir profond ?
- Ce à quoi je tiens le plus ?
- Apprendre à exprimer mes émotions
- Echanger verbalement sans se disputer.

 

Éditorial du 25 Mai 2014

 

En ce mois de mai, qui me semble à priori être celui de la femme, surtout en ce jour avec la fête des mères, je vous dédie un extrait d'une poésie à publier dans mon second recueil.
Avec la beauté du soleil renaissant, à l'image de celle de la femme rayonnante, encore plus belle à chaque nouveau printemps, la poésie que je vous ai choisie ne peut être qu'en l'honneur de la femme

"La femme en blanc

Je l’ai vue cachée
Dans son voile blanc,
Comme abandonnée,
Reléguée et objectisée.

Dans mes rêves d’artiste
Je suis inquiet et triste
De la voir affublée, elle,
De la faute originelle.

Hérésie empêchant le bonheur,
Et machisme masculin
Pour masquer mes peurs
Du sexe féminin.

Désir de toute puissance
Pour fuir la réalité de la vie.
Violence et impuissance
A construire un petit nid.
 
Faiblesse de l'homme que je suis.
Ne rien dire, ne rien faire,
Ne pas partir en guerre,
C'est être complice aussi."
 
                                    Didier

 

 Éditorial du 15 Mai 2014

"je ne te demande 
          Ni ton nom
                Ni ta religion
                       Ni ta race
                               Mais dis-moi quel est ta soufrance."

                                                               Louis Pasteur

-------------------------------------------------------

 

Éditorial du 1er Mai 2014

 


L'association « Vivre-Mieux »
vous propose un nouveau thème --> "construire mon bonheur

sur deux modules . conférence débat : durée 2 heures)

 

 

"Construire mon bonheur »
Vivre ensemble avec nos différences

( module 1 )

 

Le conférencier m'entraînera vers une autre approche de l’être humain dans les quatre composantes de mon corps que sont : mon "intellect" très sollicité et très développé aujourd'hui,  "le soma" c'est à dire la partie physique de mon corps, mon "coeur affectif"  et mon "désir intérieur" , ce dernier trop souvent oublié. Il évoquera nos diversités et nos complémentarités avec les autres. Les possibilités d'un mieux vivre ensemble.

 

En faisant référence aux contingences de notre monde moderne, avec la nécessité d’être performant, le besoin ressenti de toujours en faire plus, l'oubli de soi dans une course sans fin, le culte de l’image et le désir de faire comme les autres, il me montrera la possibilité d’une autre vie.

 

Une vie en réponse et en lien avec mon désir intérieur. La possibilité d'un bonheur à construire.

 

 La petite part de mystère entre le masculin et le féminin, et cette approche différente de la vie, me conduit vers un ressentiment  bien au-delà de mes cinq sens. C’est la possibilité d’un bonheur ponctuel, mais qui se continue comme la traînée d’une comète, au-delà de l’instant fugace du seul plaisir partagé. Plus loin dans le temps, plus loin dans la profondeur et l’intensité du ressentiment. Une projection au-delà du réel visible. Une énergie subtile et impalpable. En un mot : Le bonheur d’exister.

 

Le bonheur est possible 
avec  le respect de soi
et le respect de l’autre
 

 et avec le petit livre du thème de la conférence.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

"Construire mon bonheur »
 Vie à deux : un homme et une femme

 ( module 2 )

 

S'appuyant sur les quatre composantes de mon corps que sont : mon "intellect" ,  "le soma" , mon "coeur affectif"  et mon "désir intérieur", déjà évoqué dans le « module 1 » le conférencier évoquera les possibilités d'un mieux vivre ensemble à partir de quelques outils à connaître pour une communication moins violente et plus constructive du lien social, ou du lien affectif selon le cas envisagé.

 

En faisant référence à des exemples précis, des incompréhensions et des souffrances vécues, le conférencier  me proposera d'envisager un nouveau relationnel :
une écoute plus approfondie et surtout un « langage non violent . 

 

Le premier point, qui est apparemment fondamental, c'est d'essayer de ne pas humilier, ni blesser l'autre dans ses racines … Le second point est d'apprendre à communiquer différemment et surtout essayer de ne pas « nous envoyer des noms d'oiseaux ». Le point fondamental serait d'essayer d'utiliser le langage non-violent

 

 Un bonheur possible dans un vécu partagé, subtil et profond, riche en compréhension et en complicités, Un gestuel qui par un sourire, qui par un regard ou un geste atteint mon être subtil et impalpable, touche mon intériorité et me donne la joie de vivre, parce que ensemble. Le bonheur d'être devenu moi, le plaisir du partage. Le bonheur d’être ensemble.

 

 Le bonheur est possible 
dans un lien partagé.

 et avec le petit livre du thème de la conférence.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 Construire mon bonheur, c'est protéger ma santé.
www.contruire-mon-bonheur.fr

 

Bien cordialement,
Crochet Didier