Egalité homme / femme

Egalité des droits et des devoirs

 La théorie du genre.
Rien de scientifiquement démontré
une théorie seulement !

 

Laura Slimani, Samedi 1er Février 2014
PS – Rassemblement des secrétaires de section
L’aveu de Laure Slimani, présidente des jeunes socialistes.
le secret est dévoilé au grand public.

« Alors socialiste, je suis féministe, et je dis ici tranquillement, parce que je pense que nous devons assumer les différences entre les femmes et les hommes. Elles ne sont pas seulement innées, oui, les différences entre les femmes et les hommes, elles sont construites,
oui le genre ça existe. Et oui, nous allons l’enseigner dans les écoles. Et c’est tant mieux parce que ça veut dire plus d’égalité. »   

Aujourd’hui, la France est coupée en deux. Bravo à ceux qui sont à l’origine d’un tel déchirement ! Il y a ceux qui sont pour la théorie du genre, et ceux qui refusent l’endoctrinement de nos enfants en maternelle et en classe de première. Vouloir l’égalité des hommes et des femmes est une erreur monumentale. Nous sommes tout simplement différents indépendamment de nos organes sexuels, ne serait-ce que dans le taux de testostérone, le développement musculaire, la capacité respiratoire,  les capacités scolaires et sportives – preuves scientifiques incontournables. Pour qui veut essayer de déchiffrer les motivations cachées de la mise en place de cette théorie, la surprise ne sera que pour vous.

Les femmes ont des résultats scolaires
et des capacités de management supérieures aux hommes

Les hommes ont des capacités sportives supérieures aux femmes.
il y aura toujours des différences, ce sont des complémentarités. 
Aujourd'hui,
il y a des injustices dans les accès aux responsabilités et des injustices dans la rémunération du salaire entre les hommes et les femmes. Ce n'est pas aux enfants de compenser le manque d'application de la réglementation ... C'est à la justice de faire appliquer le Loi.  Et surtout pas, de demander aux filles de ressembler aux garçons, ni obliger les filles à  faire comme comme les garçons, au titre de l'égalité.

  La Norvège qui a voulu imposer l’égalité des sexes dans les années 80, en a fait la désagréable expérience. Tout récemment, suite à la publication d’un documentaire vidéo réalisé par Harald Eia à partir des observations de responsables institutionnels et d’enquêtes dans les milieux professionnels, le gouvernement a décidé de stopper immédiatement le financement de cette idéologie.

 

Interview de madame Kristin Mile, médiatrice pour l’égalité des hommes et des femmes en Norvège : 
KM - « Ces mesures n’ont rien changé. Vous obtenez un effet sur une ou deux années puis cela retombe immédiatement.
Harald Eia - « Ce n’est pas de la discrimination ? »
KM - « Non ce n’est pas cela. Le cabinet de l’ancien ministre Huitfeldt dit que les filles sont meilleures à l’école. Dans tous les domaines, les filles sont meilleures excepté en éducation physique. »
Harald Eia - « Alors pourquoi si peu de femmes veulent devenir ingénieurs ou dans des domaines techniques ? »
KM - « ça à l’air ennuyeux. »
Harald Eia - « Mais travailler avec des ordinateurs sur des structures à assembler c’est un beau challenge professionnel. »
KM - « Mais ce n’est pas aussi intéressant que travailler avec des gens et de parler.

 

Interview  de Madame Camilla Schreiner de  l’université d’Oslo qui a fait une enquête dans 20 pays.
Harald Eia - « Pourquoi si peu de filles étudient les matières scientifiques ?
CS - « Les filles dans les pays les moins égalitaires sont plus intéressées par les matières techniques que les filles norvégiennes.
Harald Eia - « Je pensais que si la société serait égalitaire, les genres auraient les mêmes centres d’intérêt.
CS - « Aucune  observation  ne valide l’idée que dans un pays moderne les centres d’intérêt entre genres sont similaires. Plus un pays est moderne, moins les filles s’investissent dans des domaines techniques »

 ___________________

A l’hôpital « Asker et Baerum »,
Harald Eia -« il n’y a que des femmes ici ? à moins que vous vous définissez comme un homme !!! »
- (rire généralisé)  « il y avait des infirmiers avant, mais plus maintenant. »

Selon une enquête effectuée,pour plus de 90% du personnel soignant ce sont des infirmières, en milieu hospitalier après la politique de la théorie du genre mise en place. Les moins de 10 % d’infirmiers aujourd’hui sont des hommes qui ne restent pas longtemps. Ils sont de passage.

Dans ce pays, le plus modèle de l’égalité des hommes et des femmes, le partage des emplois que l’on a voulu favoriser, n’est pas là. Rien n’a beaucoup changé suite à l’incitation gouvernementale à l’égalité des hommes et des femmes.

Certains appellent cela
Le paradoxe norvégien de l’égalité des genres.

 ___________________

Pourquoi les filles dans nos pays égalitaires, sont si peu intéressées par les questions techniques ?
- « Cela a toujours été le travail des femmes de prendre soin des enfants. »

Harald Eia - La société et les influences culturelles sont une des explications possibles.
D’autres pensent que la raison est encore plus simple :
- « Je pense que c’est dans les gènes."
Harald Eia - « Garçon et filles naissent différents ? »
- « Oui j’en suis sûr. »
- « il y a des différences de genre. Nous ne sommes pas si semblables que cela. C’est en nous."

  ___________________

Selon Boris Cyrulnik  (Etiologue et neuropsychiatre)
" Je pense que la théorie du genre est une idéologie."
et concernant les adeptes de cette théorie
il ajoute:  « Cette haine de la différence est celle des pervers, qui ne la supportent pas. » 

Et moi, votre webmaster, je conclue :
"Nous sommes différents, apprenons à vivre ensemble."

  ___________________

Et avec les singes ? En se situant en dehors du documentaire norvégien relaté ici, et sans vouloir faire une comparaison, notons quand même que si l’on présente à un groupe de petits singes, et dans les toutes premières semaines de leur vie, des petites voitures et des poupées en tissu, les mâles s’intéressent en priorité aux voitures, les femelles aux poupées. (expérience réalisée aux USA, il y a déjà plusieurs années).

  ___________________

 

La femme est le berceau de l’humanité,
C’est elle qui reçoit et fait grandir.
L’homme est celui qui donne
accompagne et participe,
à la vie de l'enfant.

 

Le 7 décembre 2012 à l’Assemblée Nationale, une proposition de résolution  a été enregistrée à la présidence de  l’Assemblée Nationale pour  la création d’une une commission d’enquête  sur  « l’introduction et la diffusion de la théorie du GENDER en France ».  (La théorie du genre = GENDER en américain)

 

Et près cela on vient nous dire qu’il s’agit d’une rumeur ! ! ! !

 

 

 

Le 31 octobre 2012 à Matignon, le Programme d’actions gouvernemental contre les discriminations commises à raison de l’identité sexuelle et de l’orientation de genre déclare « S’appuyer sur la jeunesse pour faire évoluer les mentalités», soulignant notamment que « les associations ont beaucoup d’idées pour avancer sur ce sujet. Nous devons ouvrir les portes des établissements scolaires à ces initiatives».   En l’occurrence il s’agit de l’association LGBT (Lesbienne, Gay, Bisexuel et Transexuel).

 

Oui, ce sont eux qui viennent dans les écoles faire des cours à nos enfants. (NDLR)

 

 

Le 4 janvier 2013 le Ministre de l’Éducation Nationale envoie une lettre aux recteurs et rectrices
« La lutte contre l’homophobie en milieu scolaire public comme privé doit compter au rang de vos priorités. J’attire à ce titre votre attention sur la mise en application du programme d’action gouvernemental contre les violences et les discriminations commises en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. Je vous invite à relayer avec la plus grande énergie au début de l’année, la campagne de communication relative à la ‘Ligne Azur’ ligne d’écoute pour les jeunes en questionnement à l’égard de leur orientation ou de leur identité sexuelle. »       (La ligne azur c’est l’association LGBT)

 

  

Le 5 avril 2013 la Sénatrice Laurence Rossignol   déclare « La laïcité c’est aussi ce qui protège les enfants et garantit aux enfants les mêmes droits et l’accès aux mêmes valeurs. Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. Donc la république doit leur offrir … » (coupé par un intervenant)   « Chaque enfant doit pouvoir accéder à des lieux qui lui permettront ; lui-même, ensuite de faire son choix et c’est dans le cadre de l’école publique c’est ce dont la France a besoin aujourd’hui. En protégeant l’école des signes extérieurs de religion, on a permis à beaucoup d’enfants d’imposer d’aller à l’école à leurs parents dans une attitude laïque et neutre. Et on les aides aussi à faire leur propre choix et à s’émanciper de règles qui ne sont pas forcément celles qu’ils choisiraient pour eux-mêmes et pour toute leur vie. »

 
et donc, il y a des questions qui se posent ! ! ! 

Nicole Mosconi, professeur : « Attention il faut être très clair, l’homosexualité est une façon ordinaire, bien que minoritaire d’être un être humain,  il faut bien comprendre que l’hétérosexualité n’est pas plus naturel que l’homosexualité, c’est une norme historiquement crée par la société, et à transformer pour accueillir toutes les formes de sexualité. La sexualité n’a pas pour unique fin la procréation mais aussi le plaisir. »

 

 « Un père et sa fille majeure ont le droit d’avoir des relations sexuelles, tout comme un frère et une sœur adulte, c’est ce que pense le Conseil Fédéral
Dans le cadre de la révision du droit pénal, il propose de supprimer l’article 213 qui sanctionne l’inceste. Un projet qui suscite une vague d’indignations et d’incompréhensions. »

 

 Et quoi encore ? ? ? ?

 

Najat-Vallaud-Belkacem raconte dans les écoles :
« Finalement pourront se marier des gens qui s’aiment, même s’ils sont de même sexe. Ce n’était pas le cas jusqu’à présent, cela va permettre plus d’épanouissement, plus de liberté, plus d’égalité dans la société.  
il faut comprendre çà comme une avancée. »

 

 Pierre Berger : « Le LGBT s’occupera de vous et de vos chers enfants »

 

 Savez-vous, ce que lisent et voient, vos enfants à l'école:

le film :  « Le baiser de la lune » où deux poissons garçons se font des bisous-bisous.
Le livre : « Papa porte une robe »
Le livre : « Jean a deux mamans »
Le livre : « Tango a deux papas – et pourquoi pas »
Le livre : « Cristelle et Crioline »
Le livre :  « Dis …  mamanS »
Le livre : « Drôle de famille » avec un enfant entre deux hommes.
Le livre : « Les deux mamans de Petirou »
Le livre : « Mes mamans se marient »
Le livre : « La fête des deux mamans »
Le livre : « Tous à poil » 
Le film « Tomboy » primé par LGBT mais très déconcertant pour les adultes … En un mot une apologie du mensonge, de l'intrigue et de l'homosexualité enfantine.

Les manuels du programme : "ABCD de l'égalité
sont avec des textes de ce genre: 

-  " La sexualité du bonobo. Les bonobos ont des pratiques sexuelles non reproductives (masturbation, fellation, baisers ... ) qui ont aussi des fonctions sociales d'apaisement et de réconciliation. Les relations bisexuelles sont courantes, pour les mâles comme pour les femelles."  ( livre Belin )
- " Bacchanale de Pablo Picasso réalisé en 1055. Scène de fête en l'honneur du dieu bacchus, dieu du vin de l'ivresse et des dénordements, notamment sexuels." ( en dessous de ladite reproduction du tableau) ( livre Belin )
- " Le sexe c'est à la fois le sexe chromosomique, le sexe différencié et l'identité sexuelle. Cette dernière est 'déterminée par la perception subjective que l'on a de son propre sexe et de son orientation sexuelle". L'identité sexuelle selon les auteurs peut être une simple construction de l'esprit ou correspondre à des traits liés aux atrributs sexuels 'influencés par les attentes de la société et les normes culturelles'. " ( livre Hachette )
- Les esquimaux dans les îles Aléoutiennes - " Une femme Aléoute peut outre son mari, avoir pluieurs époux additionnels, sans compter les relations sexuelles acceptées avec des hommes de passage: les bonnes manières chez les aléoutes exigent que les hommes mettent leurs femmes à la disposition de leurs hôtes."  ( livre Hatier )

à votre libre appréciation ! ! ! ! 



Pour information, de nombreux psy et pédo-psy sont très inquiets sur le devenir des enfants qui auront été perturbés par le programme "ABCD de l'égalité"

 


 

 Nous sommes tous différents et complémentaires.
Le plus important c'est le respect des différences